Hephaïstos fils de Héra – Dieu du feu du foyer et de la métallurgie

Hephaïstos fils de Héra – Dieu du feu du foyer et de la métallurgie

Un dieu de la forge immanquablement présenté avec sa béquille

hephaistos est représenté affublé d'une béquille sur le Parthénon. Les experts de la mythologie fournissent diverses versions sur l’origine du handicap du dieu du feu : l’intoxication à l’arsenic ou les hideux démons chtoniens. Le dieu de la métallurgie et des volcans, Hephaistos, est dans tous les cas décrit ou incarné avec son difformité, provoquée par Héra ou par Zeus. "L’illustre Boiteux" représente l’un de ses épithètes homériques.

Les emblèmes d'Hephaistos sont le marteau et l'enclume. Pour ses ouvrages, il était secondé par les Cyclopes. Hephaistos est raconté comme un forgeron fabuleux, il a confectionné des armes, des bijoux, des palais ou des trônes pour les grands héros du domaine des dieux. Artisan extraordinaire, il a initié l'ouvrage du fer, de l’argent et de l’or.

Hephaistos est présenté comme un forgeron claudiquant. Effectivement, Héré le trouvait affreux et le jeta en bas du mont Olympe. Dans la théogonie hellénique, il représente le dieu des volcans et du feu. Certaines sources déclarent que le dieu suprême, Zeus est son père. D’autres pensent que Héra a donné naissance à Hephaistos seule. Sa mère est Héra, la protectrice de la femme.

D'Athènes en Italie, les célébrations dédiées à Hephaistos

Malgré la dimension du travail du feu dans l'Antiquité, on trouve peu de représentations d'Hephaistos. Les Héphaïsties sont des festivités organisées pendant l'Antiquité totalement dédiées au dieu de la forge. Dans sa cité de résidence, on allumait chaque année un feu nouveau pour l'offrir aux artisans. L'île de Sicile commémore Hephaistos. Des événements miraculeux lui sont attribués.

Hephaistos, époux d'une Grâce ou de la déesse de l'amour

Les différentes épopées racontent une version divergente à propos du mariage et de la descendance d’Hephaistos. Le dieu de la forge aurait tenté de violer Athénée, mais son sperme rejeté par la déesse aurait été à l'origine de la naissance d'Érichthonios, le 4e roi légendaire d’Athènes. Pour cette raison, le surnom des « enfants d'Hephaïstos » désigne souvent les habitants de la capitale. Pour l'épopée "L’Iliade", le dieu forgeron épousa l’une des Charites. La légende attribue trois enfants à Hephaistos : Palémon l'argonaute, Cabiro la nymphe et Périphétès le brigand.