Agamemnon - cosmohistoire3.com

Agamemnon - cosmohistoire3.com

Figure légendaire du monde hellénique célèbre dans toutes les cités en raison de sa force et de sa bravoure

Pour le siège de Troie, les Atrides réussirent à fédérer des princes provenant de diverses cités voisines. Ainsi, aux quatre coins de la Grèce antique, la gloire de leur maison se traduisait par l'ampleur de leur coalition durant cette opération mémorable. Descendant du personnage mythique, Tantale, agamemnon (cosmohistoire3.com agamemnon) a eu le sceptre façonné par le grand artisan Héphaïstos pour le roi des divinités de l'Olympe. Malgré ses conflits avec deux des enfants de Zeus, cet artefact légitime son autorité provenant des divinités. Selon la légende, le souverain mycénien réalisa une multitude d'actes héroïques tout au long de l'expédition contre les Troyens. En effet, le commandant en chef de l'alliance achéenne participa au combat auprès de ses soldats et ne recula en aucun cas face à l'ennemi.

Aventures d'Agamemnon dans les légendes helléniques

Dans le but d'encourager les deux princes à reprendre le territoire d'Atrée, le souverain des Mycéniens, Tyndare leur proposa un rapprochement avec sa maison au cours de leur exil dans sa cité. De ce fait, Agamemnon et Ménélas épousèrent Clytemnestre et Hélène, les filles du roi symbolique de la cité de Sparte. Traduit communément par « inaltérable » ou « persévérant », le terme Agamemnon s'avère à l'origine un aspect du caractère de Zeus. Cet attribut renvoie à la volonté et au pouvoir du roi des dieux de l'Olympe. En raison de leur héritage divin, les enfants d'Atrée ont un rapport hors du commun avec les dieux et les déesses olympiens. En effet, selon la tradition hellénique, les membres de cette maison incarnent l'héritage du célèbre demi-dieu Tantale, fils illégitime du roi des dieux. Les comploteurs Thyeste et Égisthe revendiquèrent le royaume des Atrides après avoir tué leur père. Les deux frères purent se réfugier auprès du souverain de Sparte, Tyndare, après s'être retrouvés chassés par les conspirateurs.

La remise en cause de la validité de la datation du « masque d'Agamemnon » indique l'importance de ce roi épique pour les scientifiques contemporains. Par ailleurs, la place de cet objet au milieu des trésors du Musée national archéologique d'Athènes révèle un réel intérêt pour Mycènes. La fin tragique du roi de Mycènes s'avère dans la lignée de la prédestination familiale. À cause de différends avec les dieux du panthéon grec, les Atrides connurent une mort tragique à travers les années. De plus, le trône d'Atrée fut repris après une vendetta parricide. Au XIXe siècle, des fouilles menées dans une tombe de Mycènes ont donné l'occasion de trouver plusieurs pièces inestimables ainsi que plusieurs masques d'or, parmi lesquels figurait le « masque d'Agamemnon ». Toutefois, d'après les chercheurs, la confection de ces artefacts date de quelques siècles avant le règne des deux fils d'Atrée. De ce fait, une violente polémique est née pour ce qui est de la datation de ce masque.

Selon Homère, le destin des héritiers d'Atrée s'avérait entaché par le meurtre et la vengeance. Oreste a notamment élaboré une manœuvre dans le but d'éliminer son oncle Égisthe et de venger ainsi le meurtre de son père. À la suite d'un conflit avec son chef, Achille refusa de suivre les ordres et se retira dans son chapiteau durant le siège de Troie. Agamemnon saisit en effet Briséis, le butin de guerre du héros mythique, en dépit de ses protestations. Dans l'œuvre d'Homère, le frère de Ménélas fut décrit comme le roi des Mycéniens. Certains auteurs lui attribuent le royaume d'Argos. Cependant, sa fonction pendant la campagne de Troie fait l'unanimité. Protagoniste marquant du siège des Troyens, Agamemnon était un héritier d'Atrée de Mycènes et d'Aéropé. D'après d'autres sources, le prince mythique et son frère Ménélas se trouvaient être présentés comme les descendants de Plisthène et de Cléolla.

Selon les grandes épopées grecques, le frère du monarque emblématique des Mycéniens prépara tout de suite une contre-offensive sur Troie aussitôt que Pâris, le fils du roi Priam, s'empara de son épouse. Séduit par le charme atypique d'Hélène, le fils du roi la prit de force et se replia ensuite derrière les murs de Troie. Après le sacrifice de la princesse Iphigénie, le vent se leva et les troupes commandées par Agamemnon purent voyager vers Troie. Au cours de la guerre contre les Troyens, le souverain de Mycènes se fit remarquer par son tempérament fort. En attaquant la traversée vers le royaume de Troie, les troupes grecques furent bloquées à Aulis en raison de vents peu coopératifs. En effet, Agamemnon avait offusqué Artémis et la divinité exigeait le sacrifice d'Iphigénie, sa fille.